Mieux informés, mieux protégés

Contraception, dépistage des infections sexuellement transmissibles, grossesses désirées ou non, conseils en matière de sexualité : iPass contraception vous permet de localiser et de prendre contact directement avec les structures spécialisées et ainsi répondre aux questions que vous vous posez.

Infos Lieux conseils / info sexualité   Contraception   Préservatif   Pilule d’urgence   Grossesse   Dépistage maladie   IVG

Région Île-de-France

À qui s'adresser ?

Ma contraception

La contraception concerne aussi bien les filles que les garçons. Aujourd’hui, il existe différents moyens de contraception. À chacun de choisir celui qui lui convient.

Les principaux moyens de contraception ?

  • Pilule : à prendre tous les jours à la même heure ; des applications existent pour ne pas l’oublier
  • Implant : posé dans le bras, il protège pendant trois ans
  • Dispositif intra-utérin (DIU ou stérilet) : il en existe de plusieurs sortes (au cuivre ou hormonal) et pour toutes les femmes, avec ou sans enfants
  • Patch : à poser sur la peau et à renouveler chaque semaine
  • Anneau : à poser dans le vagin pour 3 semaines
  • Préservatifs externe (masculin) et interne (féminin) : à utiliser à chaque relation sexuelle. Ils protègent aussi des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).

  En savoir plus sur les différentes méthodes contraceptives (fichier PDF)

Comment choisir ma contraception ? À qui en parler ?

Les professionnels de santé sont là pour vous conseiller en toute confidentialité et vous aider à choisir la contraception qui vous convient : médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme. Centres de planification et d’éducation familiale (CPEF), infirmiers et infirmiers scolaires, pharmaciens, ils sont là pour répondre à toutes les questions.
À chacun de décider.

Comment obtenir une contraception ?

Les préservatifs sont en vente libre.

Pour les autres contraceptifs, il faut une ordonnance d’un médecin généraliste, gynécologue, sage-femme ou d’une personne d’un Centre de Planification et d’Éducation Familiale (CEPF). Lors de la consultation, on peut parler de sexualité, de prévention, de dépistage des maladies sexuellement transmissibles.
Le pharmacien peut renouveler la prescription de contraceptifs.

J’ai entre 15 et 18 ans, quels sont mes droits ?

Depuis le 1er juillet 2016, les jeunes filles ayant entre 15 et 18 ans peuvent bénéficier d’une prescription et de la délivrance d’une contraception de manière gratuite et anonyme.

Les professionnels de santé qui peuvent prescrire une contraception (médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme) sont tenus au secret : ils ne doivent révéler à personne les raisons de votre consultation ni les échanges que vous avez eus.
Vous pouvez ensuite obtenir la contraception prescrite gratuitement et en toute confidentialité en pharmacie
Par ailleurs, la contraception est délivrée anonymement et gratuitement pour les mineurs dans les CPEF.

  En savoir plus sur la contraception quand on est mineure

Numéro utile

Sexualité, contraception, avortement (numéro vert)
0800 08 11 11

Site de référence

Choisir sa contraception
www.choisirsacontraception.fr

En cas de problème ou d’urgence

Que faire en cas d’oubli de pilule, de rupture de préservatif ou d’absence de contraception ?

Qu’est-ce que la contraception d’urgence ?

Après un rapport non protégé (absence de contraception) ou mal protégé (oubli de pilule, rupture du préservatif…), la contraception d’urgence permet d’éviter une grossesse non souhaitée.

La contraception d'urgence se présente sous deux formes :

  • Sous forme hormonale, c'est un comprimé unique, à prendre le plus tôt possible dans un délai maximal de 3 ou 5 jours (selon le type de comprimé). On la trouve en pharmacie, auprès des infirmiers scolaires et dans les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) sans ordonnance et gratuite pour les mineurs.
    Retrouver tous les lieux en un clic !
  • La pose d’un dispositif intra-utérin (ou stérilet) est également possible jusqu’à 5 jours après la date du rapport à risque et empêche la grossesse.


Attention !

  En savoir plus sur la contraception d'urgence hormonale

L’IVG (interruption volontaire de grossesse), qu’est-ce que c’est ?

En France, la loi permet d’avoir recours à l’IVG jusqu’à 12 semaines de grossesse après les dernières règles. Une mineure peut y avoir accès à condition d’être accompagnée par la personne majeure de son choix. Rien ne l’oblige à en parler à ses parents.

Il existe deux méthodes :

  • l’IVG médicamenteuse (jusqu’à 5 semaines de grossesse après les dernières règles)
  • l’IVG chirurgicale (jusqu’à 12 semaines de grossesse après les dernières règles).

  Plus d’informations sur les deux méthodes d’IVG : ivg.social-sante.gouv.fr

Pour toutes informations il est possible de s’adresser à son médecin traitant, un gynécologue, un centre de santé, un CPEF ou un hôpital.

Numéro utile

Sexualité, contraception, avortement (numéro vert)
0800 08 11 11

Site de référence

Toute l'information sur l'interruption volontaire de grossesse
www.ivg.gouv.fr

Maladies sexuellement transmissibles :
se protéger, se dépister

Seuls les préservatifs protègent des Infections Sexuellement Transmissibles (IST). Qu’est-ce qu’une IST ? Qu’est-ce-que le VIH ? Comment se protéger et se dépister ?

Les IST, qu’est-ce-que c’est ?

Les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) sont dues à des virus, bactéries, champignons ou parasites qui se transmettent lors de relations sexuelles non protégées.

Qu’est-ce que le VIH ?

Le VIH (Virus d’Immunodéficience Humaine) se transmet lors de relations sexuelles non protégées. Il passe alors par le sang, le sperme ou les sécrétions vaginales.

Aujourd’hui les traitements sont quotidiens et doivent être pris à vie mais ils permettent de mener une vie normale, de travailler, d’avoir une famille. C’est pour ça que c’est important de se faire dépister le plus tôt possible.

  Pour en savoir plus sur le VIH : www.sida-info-service.org

Comment se protéger ?

Pour éviter la transmission des IST, il faut se protéger à chaque rapport (oral, anal ou vaginal) au moyen d’un préservatif externe (masculin) ou interne (féminin).

Certaines IST peuvent aussi se transmettre aussi lors de simples caresses (comme les chlamydiae), il est donc important de se faire dépister régulièrement ou quand on a un nouveau partenaire.

Comment savoir si l’on est infecté ? Y-a-t-il des signes ? Comment et où se faire dépister ?

Il n’y a pas toujours de symptômes. Le seul moyen pour savoir si une personne est porteuse ou non d’une IST est le dépistage. La plupart des IST se soignent facilement et efficacement si elles sont prises en charge au début.

Pour cela, il est possible d’en parler à son médecin ou de se rendre dans un CeGIDD (Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic). La prise en charge est gratuite et anonyme.

Numéro utile

Sida Info Service
0800 840 800

Site de référence

Sida info service
www.sida-info-service.org