En cas de problème ou d’urgence

Que faire en cas d’oubli de pilule, de rupture de préservatif ou d’absence de contraception ?

Qu’est-ce que la contraception d’urgence ?

Après un rapport non protégé (absence de contraception) ou mal protégé (oubli de pilule, rupture du préservatif…), la contraception d’urgence permet d’éviter une grossesse non souhaitée.

La contraception d'urgence se présente sous deux formes :

  • Sous forme hormonale, c'est un comprimé unique, à prendre le plus tôt possible dans un délai maximal de 3 ou 5 jours (selon le type de comprimé). On la trouve en pharmacie, auprès des infirmiers scolaires et dans les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) sans ordonnance et gratuite pour les mineurs.
    Retrouver tous les lieux en un clic !
  • La pose d’un dispositif intra-utérin (ou stérilet) est également possible jusqu’à 5 jours après la date du rapport à risque et empêche la grossesse.


Attention !

  En savoir plus sur la contraception d'urgence hormonale

L’IVG (interruption volontaire de grossesse), qu’est-ce que c’est ?

En France, la loi permet d’avoir recours à l’IVG jusqu’à 12 semaines de grossesse après les dernières règles. Une mineure peut y avoir accès à condition d’être accompagnée par la personne majeure de son choix. Rien ne l’oblige à en parler à ses parents.

Il existe deux méthodes :

  • l’IVG médicamenteuse (jusqu’à 5 semaines de grossesse après les dernières règles)
  • l’IVG chirurgicale (jusqu’à 12 semaines de grossesse après les dernières règles).

  Plus d’informations sur les deux méthodes d’IVG : ivg.social-sante.gouv.fr

Pour toutes informations il est possible de s’adresser à son médecin traitant, un gynécologue, un centre de santé, un CPEF ou un hôpital.

Numéro utile

Sexualité, contraception, avortement (numéro vert)
0800 08 11 11

Site de référence

Toute l'information sur l'interruption volontaire de grossesse
www.ivg.gouv.fr



Plan du site